Wehrpflicht : le recrutement militaire pendant l’annexion

Dans cet article, je souhaite vous parler d’une des particularités des archives militaires de la Moselle. En effet, pendant l’annexion, tous les jeunes hommes ont du passer le conseil de révision pour ensuite, dans la plupart des cas, aller au service militaire obligatoire (Wehrpflicht). Voyons comment retrouver la trace d’un ancêtre mosellan dans les archives départementales.

Contexte du recrutement militaire pendant l’annexion de 1871 à 1918

Pendant l’annexion, les jeunes alsaciens-lorrains devaient se conformer aux obligations militaires de l’Empire. Ainsi, le recrutement dans l’armée allemande s’effectuait dans le cadre de l’obligation militaire (Wehrpflicht) ou d’un engagement volontaire. A l’âge de 17 ans, les jeunes hommes sont recensés dans la commune où ils sont domiciliés et sont inscrits au rôle de la conscription (Rekrutierungs-Stammrolle). Les conscrits passaient devant le conseil de révision à l’âge de 20 ans pour réaliser 3 ans de service actif (2 ans après le 2.10.1893), 4 ans de réserve, 11 ans dans l’armée territoriale (Landwehr) et enfin 7 ans en forces territoriales (c’est-à-dire jusqu’à 45 ans).

Les documents d’archives en Moselle

Les sources disponibles

Les archives du recrutement de l’armée allemande ont été détruites lors d’un bombardement à Potsdam à la fin de la Seconde Guerre mondiale, à l’exception des archives de l’armée bavaroise qui étaient restées à Munich. Pour effectuer une recherche dans ces fonds, je vous invite à lire un article que j’avais rédigé au sujet du parcours d’un soldat mosellan pendant la première guerre mondiale.

Ainsi, aux Archives départementales de la Moselle, on ne dispose finalement que :

  • des listes préparatoires au recrutement qui sont conservées en sous-série 12 AL (12 AL 32 à 73),
  • de listes alphabétiques d’incorporation, de révision ou d’ajournés pour certaines directions de cercles (Forbach, Metz-Campagne, Sarrebourg, Sarreguemines, Thionville-Est et Thionville-Ouest. Les inventaires sont disponibles en ligne.

Les recherches dans les listes préparatoires au recrutement

Les listes préparatoires au recrutement sont classées par année. Chaque cote correspond à une année et contient un cahier par Kreise (Cercle ou arrondissement). Les cotes vont donc de 12 AL 32 (classe 1872) à 12 AL 73 (classe 1913)

Dans chaque cahier, les hommes sont classés dans différentes listes comme le montre le document ci-dessous (AD57 – 12 AL 51).

Archives départementales de la Moselle – 12 AL 71

Les listes sont les suivantes :

  • Liste A : ceux qui sont exclus du service militaire
  • Liste B : ceux qui sont exclus de l’armée pour cause de troubles mentaux ou problèmes physiques
  • Liste C : ceux qui passent directement au Landsturm (garnison ou travaux) pour des raisons familiales ou physiques,
  • Liste D : ceux qui passent en réserve supplétive (Ersatzreserve) pour des raisons physiques, médicales ou familiales,
  • Liste E : les conscrits militaires qui partent en service
  • Liste F : concerne les recrues qui partent à la Marine
  • Beilage 1. ceux qui pour la décision reste à prendre
  • Beilage 2. Contient les recrues qui sont absents au moment du recrutement
  • Beilage 3. ceux qui demandent un service volontaire d’un an et demandent un exemption du service actif

Donc si votre ancêtre se trouver dans la liste E, c’est qu’il a fait son service actif.

Contenu des listes préparatoires

Les modèles des documents ont évolué au cours du temps, mais on retrouve généralement les mêmes informations (identité, domicile, données sur le physique et décision prise).

Extrait de la liste préparatoire au recrutement du Cercle de Sarreguemines pour l’année 1911 (12 AL 71)

Le tableau suivant synthétise par exemple les informations recueillies pour mon arrière-grand-père, Chrétien BECKRICH. Concernant le point 10 (Körperliche Fehler), la lettre A signifie que le défaut physique n’est pas handicapant pour le service. Les numéros correspondent à une nomenclature que je n’ai pas encore trouvée. J’ai pu retrouver que le numéro 39 correspondait à « Erkrankung der Zähne, des Zahnfleisches und des Kiefers« , soit à une maladie des dents, des gencives ou de la mâchoire.

Malheureusement, ces listes ne permettent pas de retracer le parcours dans l’armée allemande. Pour aller plus loin, je vous propose de lire mon article sur le parcours des soldats mosellans pendant la première guerre mondiale.

Si vous avez aimé l'article, n'hésitez pas à le partager ;)

Laisser un commentaire

8 commentaires sur “Wehrpflicht : le recrutement militaire pendant l’annexion”

%d blogueurs aiment cette page :